CREATION EPHEMERE

IL ETAIT UNE FOIS


  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
  • Photo Il était une fois
Photo Cécile Flahaut

Création 2015

Mise en scène Marie des Neiges Flahaut
Avec les comédiens du Centre d’Art Dramatique pour comédiens différents :
Florence Hugot, Jean-Pierre Escalle, Christine Soret,
Serge Roussel, Théo Kermel, Vincent Perez.
Composition et interprétation musicale : Vincent Dubus
Assistant à la mise en scène : Kevin Perez

France3 JT + Extraits de "Il était une fois"




NOTE D'INTENTION
Comédienne à la Cie Création Ephémère depuis 1991 j’ai eu la chance de partager des moments de créations, de répétitions, d’adrénaline, de doutes, de rires, de vie tout simplement, avec des comédiens différents.

Différents dans leur corps,
Différents dans leur énergie,
Différents dans leur présence sur une scène de théâtre...
Pas toujours facile de trouver sa place en tant que comédienne ordinaire, sur un plateau de théâtre, avec comme partenaire de jeu, un comédien porteur de handicap...
Le fait d’être là, tout de suite, sans détours, sans chercher ni le pourquoi ni le comment être dans un état.
Etre là tout simplement avec une vérité nette et coupante.
J’ai eu pour la première fois envie de passer de l’autre côté de la scène.
Fascinée par ces corps dans l’espace.
Fascinée par leur présence extraordinaire.
Je décide de les mettre en scène.

Un article sur la presse me bouleverse
Des mères mexicaines vont abandonner leur enfant de 5 ans à la frontière pour que les Etats-Unis puissent prendre en charge leur enfant mineur...
L'histoire du petit poucet abandonné par ses parents dans la forêt devient une histoire authentique qui prend tout son sens aujourd'hui présent sur une scène de théâtre...

L’histoire des tous ces enfants abandonnés à la naissance parce que les parents sont dans l’impossibilité de s’en occuper... ou parce qu’ils ne sont pas comme les autres enfants...
Un travail autour de l abandon dans les différents contes de fées devient la base de mon travail.
Exploiter ce sentiment d’abandon à travers le Petit poucet. A peine esquissé dans le conte oral, il occupe chez Perrault près de la moitié du récit. L’ajout de l’épisode des petits cailloux blancs, qui permettent aux enfants de regagner leur foyer et celui du second abandon, fait de cette problématique un élément central du récit et fournit à l’auteur une occasion de se positionner sur la valeur morale de cet acte, qu’il condamne d’une part tout en l’excusant de l’autre, comme en témoignent ses tentatives de diminuer la responsabilité des parents et de dédramatiser leur geste. Vivant en effet dans la pauvreté depuis longtemps, avec leurs 7 enfants (l’augmentation intentionnelle du nombre d’enfants alourdit la charge des parents), ce n’est que lorsque survient une famine qu’ils décident de se défaire d’eux. « Le cœur serré de douleur », les époux se consultent et en définitive, c’est l’idée intolérable de les voir mourir de faim sous leurs yeux qui les décident à passer à l’acte Reflet immédiat de ces mères mexicaines qui vivant dans une misère extrême sont capables de se séparer de leur progéniture pour leur permettre un avenir meilleur...

Se sentir abandonné face à la mort de ses parents
Se sentir abandonné parce que l’un de ses parents épouse une autre femme ou un autre homme. Faire ressortir du conte de Cendrillon la problématique de la famille reconstituée. Etre exclu d’une famille parce ce qu’on est né d’une autre mère, ou être exclu de notre société parce qu’on est tout simplement différent ?

Un travail sur le plateau sans paroles...
Langage universel qui nous permettra de continuer à tourner dans les pays du Nord qui nous invitent régulièrement.
Mettre au service de la création la richesse des corps des comédiens dans l’espace.
Langage du corps, gestes atypiques, manière étrange de se mouvoir sur la scène.
La présence extraordinaire de ces comédiens apporte ce côté étrange, émouvant et à la fois drôle, intemporel, ingrédients intéressants pour alimenter le processus de création.
Comme dans le film « La cité des enfants perdus » de Jean Pierre Jeunet nous restons suspendus entre le rêve et la réalité, entre le monde des adultes et celui de l’enfance, entre le laid et le beau, dans une aura intangible.
Tim Burton a dit : les films frappent à la porte de nos rêves...

C'est sûrement grâce à cette simple phrase qu'on peut comprendre tout l'univers de Tim Burton. Ces personnages sont tous aussi étrange et atypique, comme s'ils étaient tout droit sorti d'un rêve (ou d'un cauchemar...).

Les comédiens du Centre Dramatique pour comédiens différents sont dans leur corps cette part de rêve ; ils portent en eux cette force créatrice qui nous transporte dans un univers poétique et empreint d’une forte humanité.
J’ai fait le choix de ne pas travailler sur un texte car le corps de ces comédiens parle...

Je n’ai jamais connu mon grand-père, mon père non plus n’a pas connu son père... on dit qu’il avait 3 mois quand mon grand-père a quitté le domicile conjugal.

Voir le dossier de diffusion (FR)
Voir le dossier de diffusion (EN)
Télécharger la fiche technique
Télécharger la revue de presse



CREATIONS 2017-2018

Création-Ephémère Millau - Spectacles - Univers Elle
Univers Elle
Accéder à la page...

Pourquoi ?
Tout d’abord le film de Bela Tarr "Karhozat" et le passage cette femme qui chante dans un café froid, trempée par la pluie-nostalgie.
Après la création de "Cendrillon" de Joël Pommerat (16-12-2016) avec une équipe artistique de 13 personnes, j’ai besoin de rependre une forme plus intime où le spectateur sera acteur. Parler de l’immigration aujourd’hui avec une histoire du passé. Ne pas redoubler l’actualité très brûlante des migrants du 21è siècle, mais ne pas les oublier.
Bien qu’à l’heure où j’écris ces quelques lignes, les médias parlent de moins en moins de ces oubliés des côtes méditerranéennes. Prendre du recul, parler des migrants du 20è siècle...



Création-Ephémère Millau - Spectacles - Etre Humain
Etre Humain
Télécharger le dossier

Emmanuel Darley, écrivain, dramaturge, est mort le 25 janvier 2016 à St-Nazaire à l’age de 52 ans lors d’une résidence d’écriture. Il laisse derrière lui une œuvre inachevée, et pourtant tellement dense : quatre romans et plus d’une vingtaine de pièces de théâtre.
Pourquoi est-il parti si précipitamment, il nous laisse un grand vide. Un des rares écrivains d'aujourd'hui à ne jamais se mettre en avant, mais à défendre les opprimés, les migrants, à aller au devant de ceux qui subissent les guerres et les humiliations. Ceux qui sont des Êtres Humains avant tout...



SPECTACLES DISPONIBLES EN TOURNEE

Création-Ephémère Millau - Spectacles - Univers Elle
Univers Elle
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Cendrillon
Cendrillon
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Roméo...
Roméo...
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Blanche, la nuit
Blanche, la nuit
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Il était une fois
Il était une fois
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Les Justes
Les Justes
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Federico(s)
Federico(s)
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Au pied de mon arbre
Au pied de mon arbre
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Ulysse
Ulysse
Création-Ephémère Millau - Spectacles - P'tit Louis
P'tit Louis
Création-Ephémère Millau - Spectacles - Rue Blanche
Rue Blanche
Création-Ephémère Millau - Spectacles - #Didascalies#
#Didascalies#


Vous naviguez actuellement sur la version "mobile" du site,
vous pouvez également visiter la
version pour ordinateurs équipés de Flash player